"En attendant Godot" de Samuel Beckett

Publié le par angelebb


images-7-.jpg
Issu de la bibliothèque municipale
*
*
Titre - En attendant Godot
Auteur - Samuel Beckett
Editions- Les éditions de minuit
Date de parution-  Décembre 1976
134 pages
Genre- Théatre/Classique
*
*
*

Deux mots de l'histoire...
*
En attendant Godot...que font deux vieillards!
 
 
Mon avis...
*
Cette pièce de théatre se lit relativement vite. Et je me suis vite apperçue que pour en apprécier la lecture, il fallait que je la prenne au second degrés, voir plus!
 
La suite de situations cocasses et loufoques font que ce livre n'a ni queue, ni tête!
Malgrè tout, j'ai passé un bon moment de lecture. Ce livre, pas du tout dans mon style habituel de lecture,  m'a donné une bouffée d'air frais très appréciable!
Cette histoire légère et sans prise de tête m'a faite souvent rire et sourire!
 
Cette pièce est une satire de la vieillesse.
"En attendant Godot" décrit 2 soirées de 2 vieillards vagabonds, Vladimir et Estragon. Leur perte de mémoire, leur loufoquerie et leur naïveté font que le fond de l'histoire a une trame tragique mais je ne l'ai pas prise dans ce sens. J'avais envie de légèreté et je l'ai prise comme ça, avec humour! Et c'est peu être pôur cela que j'en ai apprécié la lecture!
 
Le style par contre n'est pas du tout fluide et parfois j'ai eu du mal à suivre les pensées de nos 2 protagonistes!
 
 
Extrait...si vous arrivez à suivre!!!
*
p.26
"Estragon - J'ai faim.
Vladimir - Veux-tu une carotte?
Estragon - Il n'y a pas autre chose?
Vladimir - Je dois avoir quelques navets.
Estragon - Donne-moi une carotte. (Vladimir fouille dans ses poches, en retire un navet et le donne à Estragon.) Merci. (Il mord dedans. Plaintivement.) C'est un navet!
Oh pardon! j'aurais juré une carotte. (Il fouille à nouveau dans ses poches n'y trouve que des navets).Tu as dû manger la dernière. (Il cherche.) Attends, ça y est. (Il sort enfin une carotte et la donne à Estragon.) Voilà, mon cher. (Estragon l'essuie sur sa manche et commence à la manger.) rend-moi le navet. (Estragon lui rend le navet.) Fais-la durer, il n'y en a plus.
 

Mon ressenti 7/10
 
En lecture commune avec Arcaaléa, Nerfertari.
 
 
genre10[1]

Publié dans J'ai aimé

Commenter cet article