"La mort du roi Tsongor" de Laurent Gaudé

Publié le par angelebb

couv9802718-1-.gif

 

 

Issu de la bibliothèque municipale

*
*
Titre - La mort du roi Tsongor
Auteur - Laurent Gaudé
Editeur - Actes Sud
Date de parution - Août 2002
205 pages
Genre - Contemporain
Goncourt des Lycéens 2002
*
*
Lu du même auteur:
 
 
imagesCA17GSPR
Deux mots de l'histoire ... Synopsis
*
Dans une Antiquité imaginaire, le vieux Tsongor, roi de Massaba, souverain d’un empire immense, s’apprête à marier sa fille. Mais au jour des fiançailles, un deuxième prétendant surgit. La guerre éclate : c’est Troie assiégée, c’est Thèbes livrée à la haine. Le monarque s’éteint; son plus jeune fils s’en va parcourir le continent pour édifier sept tombeaux à l’image de ce que fut le vénéré – et aussi le haïssable – roi Tsongor.
Roman des origines, récit épique et initiatique, le livre de Laurent Gaudé déploie dans une langue enivrante les étendards de la bravoure, la flamboyante beauté des héros, mais aussi l’insidieuse révélation, en eux, de la défaite. Car en chacun doit s’accomplir, de quelque manière, l’apprentissage de la honte.
 
 
Mon avis...
*
 
L'auteur a travers ce roman me prouve une nouvelle fois son talent de conteur!
Sa plume, que je trouve merveilleuse, a su m'emporter et ce malgré l'histoire qui ne m'a pas convaincue.
 
En effet celle-ci m'a déçue et plus je lisais ce roman, plus l'histoire me déplaisait. 
La descendance du roi Tsongor, ce clan de Massaba et enfants d'un ancien guerrier sanguinaire, cruel et sans pitié, est bien à plaindre et aucuns d'eux ont su me séduire. Une sorte de malédiction s'abat sur cette famille, causant destruction, misère et mort.
Le folklore n'est ni dans l'histoire, ni dans ses protagonistes!
 
Ce roman a bien faillit être un abandon, j'ai été déçue de part l'histoire racontée.
Toutefois la qualité d'écriture que j'ai trouvé très poétique, les mots choisis avec soin est indéniable et agréable à lire.
Je continuerai donc à découvrir et à lire cet auteur et j'espère qu'il saura de nouveau me conter une merveilleuse histoire!!!
 
 
Extrait des premières lignes...
*
"D'ordinaire, Katabolonga était le premier à se lever dans le palais. Il arpentait les couloirs vides tandis qu'au dehors la nuit pesait encore de tout son poids sur les collines. Pas un bruit n'accompagnait sa marche. Il avançait sans croiser personne, de sa chambre à la salle au tabouret d'or. Sa silhouette était celle d'un être vaporeux qui glissait le long des murs. C'était ainsi. Il s'acquitait de sa tâche, en silence, avant que le jour ne se lève."
 
 
 
imagesCA17GSPR
 
Mon ressenit 11/20.
En LC avec ... (lien à venir) ...
 
defi-Laurent-Gaude[1]

Commenter cet article

Piplo 19/05/2013 14:26

Je n'ai pas vraiment vu ça comme une malédiction, c'est l'aléa des empires; ascension et déchéance!!! J'ai trouvé ce roman poignant!!!

unchocolatdansmonroman 15/05/2013 11:01

oh quel dommage que l'histoire ne t'ait pas convaincue. J'ai trouvé intéressant de voir justement comment une famille peut se déchirer lorsque celui qui en était le pilier disparait, ce qui reste
après la guerre dans laquelle ils se sont entre tués.J'ai tout de même été émue par le plus jeune fils qui permettra un hommage à Samilia et qui semble celui qui comprend malgré tout. Tu auras plus
de chance avec une autre lecture ;) merci de ton billet