"La nonne et le brigand" de Frédérique Deghelt

Publié le par angelebb

couv74188144[1]

Issu de ma Pal images[10]

*
*
Titre - La nonne et le brigand 
Auteur - Frédérique Deghelt
Editeur - Actes Sud
Date de parution - Janvier 2011
409 pages
Genre - Contemporain
*
*

Deux mots de l'histoire...Synopsis
*
En reposant le recueil, elle effleura une couverture de cuir, crut d'abord qu'il s'agissait d'un carnet de correspondance, mais ne put s'empêcher de l'ouvrir. C'était l'emballage d'un cahier dont les pages étaient couvertes d'une petite écriture ronde presque enfantine. "Je ne savais pas ce que c'était l'amour, je ne savais rien de ce qui nourrit et dévaste, alors sans ce savoir je n'étais qu'une petite chose lancée sur les routes et sans armes pour affronter la vie".
Il n'y avait que cette phrase sur la première page, écrite à l'encre bleue, presque délavée. Lysange eut comme le sentiment que ces phrases s'adressaient directement à elle et cela lui ôta tout scrupule pour commencer à lire ce qui avait tout l'air d'être un journal de bord.
 
Mon avis...
*
 
De prime abord, ce roman ne me tentait pas plus que cela. Il aura fallu un challenge sur L@ pour le faire sortir de ma Pal où il commençait sérieusement à prendre la poussière!
 
J'ai mis beaucoup de temps à me laisser convaincre et séduire, peinant avec la construction du roman: pas d'espace, ni assez de clarté entre les paragraphes, les scènes du présent et du passé ne sont pas dissociés, les dialogues n'ont pas la ponctuation adéquate...tout cela fait que j'ai eu du mal à me situer parfois!
Et c'est dommage!!!
 
Au niveau de l'histoire... Lysange, la quarantaine, bien insérée dans la société, mariée et deux enfants!
On peut considérer sa réussite sur tout les plans...mais voilà Lysange est une femme infidèle, et cela ne pose ni préjudices à son couple, ni problèmes à son mari!
Elle papillonne entre ses histoires romantiques (ou pas), jusqu'au jour où elle rencontre par hasard Pierre. Ils entretiendront une histoire autant passionnelle que desctructrice!
 
Parallèlement à cette histoire d'amour, on découvre, grâce à Lysange qui lit son journal intime, soeur Madeleine. Elle y livre les péripéties de son voyage en Amazonie en tant que missionnaire où elle fera la connaissance de Angel, son "guide".
Tiraillée entre son amour inconditionnelle envers Dieu et ses doutes qui s'installent insidieusement, cette mission se révèlera plus dangereuse qu'elle n'y paraît.
 
Et entre ses deux ses deux histoires, il y a Tomas qui liera à jamais le destin des deux femmes!
 
Au niveau des personnages.... Je n'ai pas compris Lysange!
Je n'ai pas compris son besoin vital et nécessaire d'aller voir ailleurs, ses infidélités incessantes. Je ne les ait pas comprises car cela ne me ressemble pas!
 
Je parlerai plus de Madeleine dont les convictions flanchent au fil des jours. J'ai aimé son combat contre elle-même.
Ayant choisie la voie spirituelle très tôt, au grand dam de ses parents, ce voyage à priori anodin lui en révèlera beaucoup plus qu'elle ne l'aurait pensé.
Quelle femme est-elle?  Se ment-elle?
Quelle est sa voie?   Quel est son amour?
J'ai été touché par ce petit bout de femme qui a du répondant, du caractère.
J'ai aimé les réparties cinglantes entre elle et Angel. Tantôt subtiles, tantôt piquantes!
Et leur relation si particulière...
Et Angel, infatiguable baroudeur et charmeur, va vite être déstabilisé par celle-ci!!!
 
A travers ce roman, j'ai pu également apprécier les us et coutumes des peuples d'Amazonie!
J'aime les romans qui me font voyager et ce fut le cas içi, avec Madeleine.
 
Frédérique Deghelt à su me faire découvrir, à travers ses mots, ce coin du bout du monde avec une plume que j'ai appréciée.
 
Extrait...
*
"Chaque amour faisait table rase du précédent, s'emparait de ce qu'il y avait à prendre et ne laissait que larmes et désolation. Et puis elle en riait toute seule d'avoir envie de parler à cette nonne. Elle s'étonnait de son attachement à cette bonne soeur qui se trompait de chemin. Lysange qui n'était pas croyante trouvait à se récit le mérite de remettre les pendules à l'heure humaine." (p. 254)
 

 
Mon ressenti 14:20
 
 
challenge3[1]
 
 
 

Publié dans J'ai aimé

Commenter cet article