"Le magasin des suicides" de Jean Teulé

Publié le par angelebb

images-4--copie-1.jpg

Issu d'un prêt à la bibliothèque municipale!

*

*

Titre - Le magasin des suicides
Auteur - Jean Teulé
Editions- Julliard
Date de parution- Janvier 2007
Broché- 157 pages
Genre- Contemporain
Prix - 17,25 euros
*
Sorti au format poche aux éditions Pocket  
 

Synopsis
*
Imaginez un magasin où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable: la joie de vivre.
  
Mon avis
*
J'avais eu une première approche de l'auteur Jean Teulé au cours d'une émission littéraire auquel je ne l'avais pas apprécié. Son arrogance, sa vulgarité, son "je m'enfoutisme" m'avait éxaspéré!
J'ai voulu tout de même le lire. Pour cela, je n'ai pris aucun risque en commençant par un roman court dont les avis généraux des lecteurs sont plutôt positifs. De plus, ma participation au challenge "12 auteurs à connaître en 2012" du forum Club de Lecture duquel nous l'avons inscrit ne m'en donne qu'une motivation de plus de "faire connaissance" donc avec cet auteur!
Notons que la couverture jaune criard (je déteste le jaune) et le titre non enthousiaste de ce petit opus ne sont pas à prendre en considérations dans mon choix!
 
Ce fut une lecture étrange qui au final me laisse dubitative!
L'auteur aborde le thème cynique du suicide avec beaucoup de dérision et énormément d'humour, très noir pour le sujet!
La banalisation de la misère, du désespoir, de la déprime y sont de mise et m'ont assez géné, voir mis mal à l'aise.
J'aurai pu adoré cette lecture si le fond n'était pas un sujet aussi tabou et sensible qu'est le mal être! Car en fin de compte le traiter avec autant de  légèreté est totalement incongru!
La fin également tellement abrupte et rapide, me font me poser des questions sur le personnage d'Allan. Représentant la joie de vivre, la gentilesse et l'optimisme je n'est pas compris la finalité de l'auteur!
 
 
Le style fluide, les chapitres extrèmement courts en font une lecture rapide. L'auteur à su s'arrêter à temps car, pour ma part, il n'en fallait pas plus! Le quotidien au sein du magasin est dépeint avec suffisance!
 
En conclusion: il faut adhérer à l'humour très noir de l'auteur pour apprécier ce livre car il aborde tout de même un sujet sensible et tabou!
Une lecture pas prise de tête mais spéciale!
 
Extrait
*
p.18
"Quand il remonte, sa femme, adossé contre un oreiller et un magasine entre les mains, lui demande:
- C'était qui?
- Connais pas, un désespéré de passage avec un révolver vide. J'ai trouvé ce qu'il lui fallait dans les boîtes à munitions devant la fenêtre pour qu'il se tire une balle dans la tête. Qu'est-ce que tu lit?
- Les statistiques de l'an dernier: un suicidé toutes les quarante minutes, cent cinquante mille tentatives, douze mille morts. C'est énorme...
- Oui, c'est énorme, le nombre de gens qui se loupent. Heureusement qu'on est là...Eteint ta lumière ma chérie.
- Eteint ta lumière, mon amour."

Mon ressenti 7,5/10
 
 
 
12 aut10[1]
 
 
 
 
 
 

Publié dans J'ai aimé

Commenter cet article

Anne Sophie 02/04/2012 11:57

j'avais bien aimé ce livre :)

angelebb 02/04/2012 13:18



J'ai pas détesté non plus! Mais je ne m'attendais pas à cette chute ;)






Mia 01/04/2012 22:57

J'avoue que je n'en garde pas un super souvenir, c'est franchement très particulier, trop pour moi surement ..... Bizzz

angelebb 02/04/2012 13:16



Idem!


Je retenterai toutefois l'écriture de l'auteur pour confirmer ou pas cette sensation "bizarre" ressentie à la fin de ma lecture.


Biz