"Oscar et la dame rose" de Eric-Emmanuel Schmitt

Publié le par angelebb

images[3]-copie-3

Issu d'un prêt à la bibliothèque municipale

.
.
Titre - Oscar et la dame rose
Auteur - Eric-Emmanuel Schmitt
Editeur-    Albin michel
Date de parution- Novembre 2002
Broché- 100 pages
Genre- Contemporain
Prix - 9,50 euros
.
.
.

Deux mots de l'histoire
.
Sur fond de légende et de jeu, les douze derniers jours de la vie d'Ocar    , grâce à Mamie Rose, sont rythmés par une correspondance avec Dieu. Lui redonnant espoir au sein de l'hôpital pour enfants, sa mort prochaine est vécue plus sereinement.
 
Mon avis
.
Premier roman de cet auteur que je lis, "Oscar et la dame rose" constitue le troisième volet de la saga "Les cycles de l'Invisible"!
Chaque roman peut se lire individuellement, ils n'ont aucun lien entre eux si ce n'est qu'ils traitent tous pour thème une religion.
Celui-ci à sur fond de trame le catholicisme.
 
C'est une lecture tout en pudeur qui est racontée.
On entre à travers les lettres adressées à Dieu dans l'univers et le quotidien d'Oscar, dix ans, résidant à l'hôpital des enfants et atteint d'une leucémie.
Le sujet abordé est très délicat, la mort d'un enfant n'est pas "naturelle" et tellement terrible!
Les pensées d'Oscar apportent à l'histoire une écriture légère et fluide, avec beaucoup de dérision et d'humour malgré sa maladie!
Il n'est que trop bien conscient que sa fin approche, il ne nie rien, et au fil des jours affronte ce passage avec beaucoup de confiance et de maturité!
 
Je n'est pas ressentie de tristesse en lisant Oscar car lui-même n'a pas ce sentiment, il n'est pas larmoyant, ni abattu!
.
J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur et ait vraiment envie de le découvrir prochainement.
 Il nous livre là un livre magnifique, une très belle lecture, très émouvante qui décrit le passage de la mort sans appréhensions!
Une belle leçon de vie, à lire!!!
 
.
Extrait
 
p.9
"Cher Dieu
Je m'appelle Oscar, j'ai dix ans, j'ai foutu le feu au chat, au chien, à la maison (je crois même que j'ai grillé les poissons rouges) et c'est la première lettre que je t'envoie parce que jusqu'içi, à cause de mes études, j'avais pas le temps.
Je te préviens tout de suite: j'ai horreur d'écrire. Faut vraiment que je sois obligé. Parce qu'écrire c'est guirlande, pompon, risette, ruban, et cetera. Ecrire, c'est rien qu'un mensonge qui enjolive. Un truc d'adultes."
.
Mon ressenti 9/10
 
Entre dans le cadre du challenge "Petit Bac" d'Enna
 
.
.
 
 
60436649 p[1]
   
 
 

Publié dans J'ai beaucoup aimé

Commenter cet article

Nadael 10/12/2011 17:32

Ce petit livre est à la bibliothèque que je fréquente, je passe tout le temps devant et hésite à chaque fois, mais je crois que je vais finir par l'embarquer, tu m'as donner envie.

angelebb 10/12/2011 19:51



Il est vraiment super et de plus se lit très très vite!


Plus d'excuses ... fonce, tu ne le regretteras pas :))